CAMSP Châtenois

Les Centres d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) accueillent des enfants d’âge préscolaire (0 à 6 ans) en situation de handicap ou qui présentent un risque de développer un handicap sur les plans sensoriels, moteurs ou mentaux.

Après l’annonce du handicap moteur de Louisa, nous avons contacté (sur les conseils du neuropédiatre) le CAMSP de Châtenois pour une admission. Les parents n’ont pas besoin d’attendre un accord préalable de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) et peuvent prendre directement contact avec la structure.La totalité des interventions réalisées par les CAMSP est prise en charge par l’Assurance Maladie. Pour son fonctionnement, le CAMSP est financé à 80% par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et à 20% par le Conseil Général par l’intermédiaire d’une dotation globale.

Nous avons été accueilli par M. ETIEVAN, le Directeur de l’établissement, qui nous a présenté les services que propose la structure et qui ont pour objectif de favoriser l’adaptation sociale et éducative de l’enfant, en lien avec les parents.
L’équipe nous a proposé un projet individuel pour Louisa dans lequel lui était recommandées des séances d’éveil éducatif avec une éducatrice spécialisée, une fois par semaine. Un an après, on nous a conseillé d’inscrire Louisa dans une crèche afin de favoriser sa sociabilisation. Cela fait maintenant 3 ans qu’elle va à la halte-garderie « Les ptits ours » à Molsheim.

L’enfant suivi par l’équipe d’un CAMSP peut fréquenter une crèche ou l’école maternelle à temps plein ou à temps partiel. C’est par la rédaction d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) que vont être envisagées les modalités adaptées de la scolarisation. Le CAMSP travaille donc en réseau avec l’équipe pédagogique et éducative de l’établissement scolaire.
Le projet individuel est revu par l’équipe éducative tout les 8 mois et modifié par rapport au nouveau besoin de l’enfant et de son évolution.
Louisa a bénéficié pendant un temps de séance en psychomotricité et de séance d’éveil en petit groupe de 3 enfants.
Elle y a beaucoup progressé et nous, parents, nous sentons écoutés et acteurs du projet de notre fille. L’équipe met vraiment tout en oeuvre pour accompagner les parents dans les démarches administratives (l’assistante sociale m’aide à faire les dossier MDPH) et les difficultés du quotidien (ergothérapeute, orthophoniste, kinésithérapeute).

Le CAMSP nous aide actuellement à préparer « l’après 6 ans » de Louisa. Ils nous ont recommandé d’inscrire Louisa dans un institut spécialisé afin de poursuivre le travail effectué jusqu’à présent tout en se fixant de nouveaux objectifs : acquisition du langage, de la propreté … J’avoue que cela n’était pas vraiment le type de parcours que nous projetions pour notre fille mais nous percevons cette étape comme un passage nécessaire avant que Louisa puisse intégrer, un jour peut-être, le milieu ordinaire.

Dans le département nous comptons:
CAMSP APEIIE 67340 INGWILLER
CAMSP HAGUENAU 67500 HAGUENAU
CAMSP AAPEI (Strasbourg et environs) 67300 SCHILTIGHEIM
Ouverture prochaine d’un CAMSP à SCHIRMECK